5 choses à savoir sur les végétariens

On entend souvent parler des végétariens depuis plusieurs décénnies déjà mais le phénomène semble s'accentuer bien que la plupart des gens trouvent ça toujours marginal..

De plus en plus de restaurants proposent des versions végétariennes de leurs plats (lasagnes, sandwich, steak, ..) ou encore des versions vegan des desserts ( riz au lait vegan, gateaux sans œufs...)

Ce que vous devez savoir en 5 points :

1/ Il ne faut pas confondre végétarien et vegan

La plupart des végétariens continuent de consommer un peu de poisson, des œufs, des laitages, du fromage, ils ne consomment plus de viandes rouge et de volailles

Les vegan ne consomment pas de produits animaux sous aucune forme, ni œufs, ni lait, ni miel ..Rien qui pourrait provenir d'un animal. Parfois même jusque dans leur mode d'habillement , ils ne portent plus de cuir, peau,ni fourrure..

2/ On ne s’improvise pas véritable végétarien comme ça

Devenir végétarien est un vrai choix de vie qui va impliquer de grands changements.

Cela peut être dangereux si c'est pris trop à la légère.

Cela peut changer aussi les relations sociales au début si la personne avait l'habitude de beaucoup sortir au restaurant.

Un régime végétarien mal réalisé peut provoquer des carences et bien souvent devenir végétarien ouvre la conscience sur la nourriture et ouvre la voie d'une toute autre alimentation

parfois Bio mais pas toujours.

3/On ne supprime pas la viande on la remplace

La viande apporte certains nutriments et acides aminés essentiels qu'il va falloir retrouver ailleurs.

Le principe est donc de remplacer la viande par des assemblages de céréales et de légumes secs afin de retrouver tous les acides aminés essentiels et veiller à de bons apports en Fer et en vitamines B.

Les vrais végétariens qui font bien ce remplacement ne présentent pas de carences ou d'anémie.

4/ Les végétariens ont des raisons bien différentes d'avoir choisi ce mode d'alimentation

Cela peut être pour la défense du bien-être animal que certains choisissent de sauter le pas. Lorsqu'on voit comment les animaux sont traités dans certains élevages intensifs et les conditions d'abattage qui existent. Le fait de consommer moins de viandes, obligera à terme les industriels de l’élevage à revoir les conditions insalubres dans lesquelles ils font vivre les animaux. Sans compter la dose d'antibiotiques qui sont injectés pour éviter les épidémies.

Cela peut être pour sauver la planète, car on le sait bien les élevages bovins notamment sont très polluants et demandent des quantités d'eau très importantes.

En solidarité pour les pays les plus démunis : Une grande partie des céréales qui poussent dans les champs est destinée à l'alimentation animale et non humaine.

Cela peut être une question de coût car si une personne décide de manger bio, alors cela revient cher surtout pour la viande. L'alternative végétarienne devient donc économique.

La raison qui semble être la plus motivante est la santé. Le fait de manger de la viande en aussi grande quantité , que le font les occidentaux , serait un facteur de risque supplémentaire de certaines maladies comme les maladies cardiaques ou le cancer.

Une consommation de viande raisonnable ne met pas du tout en danger ,loin de là, mais plutôt l'excès des graisses saturées contenues dans les viandes ainsi que les déchets azotés produits par la digestion de la viande.

5/ Les enfants peuvent être végétariens si c'est bien fait.

Il ne faut pas diaboliser les parents qui font le choix pour leurs enfants d'une alimentation végétarienne si celle -ci est maîtrisée et bien réalisée.

Cependant la question de laisser le choix à l'enfant se pose, lui imposer la viande ou lui interdire peut lui inculquer des idées fausses.

Il est important que l'enfant de parents végétariens comprenne les tenants et les aboutissants de ce mode d'alimentation.

Les enfants ne consomment naturellement pas de viande pendant leurs 6 premiers mois de vie.

Le régime vegan quant à lui est déconseillé aux enfants.

Pour plus d'informations, voir le site de l'association des végétariens de France

5 things you need to know about vegetarians

We hear often about vegetarians for several decades already but the phenomenon seems to be accentuated although most people find it always marginal ..

More and more restaurants offer vegetarian versions of their dishes (lasagna, sandwich, steak, burgers ...) or vegan versions of desserts (vegan rice pudding, cakes without eggs ...)

What you need to know in 5 points:

1 / Do not confuse vegetarian and vegan

Most vegetarians continue to consume a little bit of fish, or eggs, dairy products, cheese, but they no longer consume red meat and poultry

Vegan do not consume animal products in any form, eggs, milk, or honey .. Nothing that could come from an animal. Sometimes even in their way of getting dressed up, they no longer wear leather, skin, or fur.

2 / Becoming a genuine vegetarian is not done in a day

Becoming a vegetarian is a real life choice that will involve great changes.

This can be dangerous if taken too lightly.

This may also change social relationships at the beginning if the person used to go out to a restaurant a lot.

A poorly carried vegetarian diet can cause deficiencies and quite often become a vegetarian opens up awareness about food and opens the way to a whole other diet

Sometimes organic but not always.

3 / It is not about removing meat , it is about replacing it

The meat provides some essential nutrients and amino acids that will have to be found elsewhere.

The principle is therefore to replace the meat by assemblages of cereals and pulses in order to find all the essential amino acids and to ensure good contributions of Iron and B vitamins.

True vegetarians who do this well do not have deficiencies or anemia.

4 / Vegetarians have very different reasons for choosing this mode of feeding

This can be for the defense of animal welfare that some people choose to jump into this adventure. When we see how animals are treated in some intensive cattle farms and the slaughtering conditions that exist. Consuming less meat will eventually oblige livestock producers to review the unhealthy conditions in which they feed animals. Not to mention the dose of antibiotics that are injected to avoid epidemics.

This can be to save the planet, as it is well known that cattle farms are particularly polluting and require very large quantities of water.

In solidarity for the most deprived countries: A large part of the cereals that grow in the fields is destined for animal and non-human food.

This can be a matter of cost because if a person decides to eat organic, then this is expensive especially for meat. The vegetarian alternative becomes economic.

The reason that seems to be the most motivating is health. Eating meat in as much as the westerners would be an additional risk factor for certain diseases such as heart disease or cancer.

Meaningful consumption of meat does not at all endanger, but rather the excess of the saturated fats contained in the meats as well as the nitrogenous wastes produced by the digestion of the meat.

5 / Children can be vegetarians if done well.

We must not demonize parents who choose their children for a vegetarian diet if it is mastered and well done.

However, the question of leaving the choice to the child arises, imposing the meat on him or forbidding him may inculcate false ideas.

It is important that the child of vegetarian parents understand the ins and outs of this diet.

Children do not naturally eat meat during their first 6 months of life.

The vegan diet is not recommended for children.

Read more information about becoming vegetarians on the vegetarian society


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon

Follow me

  • Instagram Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© Elsa Orivel Coach Nutrition.

Mentions légales